Répondre

PO 1993 - Conference Finals : Chicago Bulls vs New York Knicks

masquer Actualisé il y a plus de 93 mois


Playoffs 1993 - Eastern Conference Finals
CHICAGO BULLS-NEW YORK KNICKS 4-2


24 méthodes pour télécharger une vidéo de youtube et autres sur son pc


Le parcours des 2 teams

Chicago Bulls 57-25
1st round : Bulls vs Hawks 3-0
Conference Semifinals : Bulls vs Cavaliers 4-0

New York Knicks 60-22
1st round : Knicks vs Pacers 3-1
Conference Semifinals : Knicks vs Hornets 4-1

_________________________________________________________________

Game 1, 23 mai 1993, Madison Square Garden



liens youtube : Part 1/10, Part 2/10, Part 3/10, Part 4/10, Part 5/10, Part 6/10, Part 7/10, Part 8/10, Part 9/10, Part 10/10

_________________________________________________________________

Game 2, 25 mai 1993, Madison Square Garden



liens youtube : Part 1/10, Part 2/10, Part 3/10, Part 4/10, Part 5/10, Part 6/10, Part 7/10, Part 8/10, Part 9/10, Part 10/10

_________________________________________________________________

Game 3, 29 mai 1993, Chicago Stadium



liens youtube : Part 1/10, Part 2/10, Part 3/10, Part 4/10, Part 5/10, Part 6/10, Part 7/10,
Part 8/10, Part 9/10, Part 10/10

_________________________________________________________________

Game 4, 31 mai 1993, Chicago Stadium



liens youtube : Part 1/10, Part 2/10, Part 3/10, Part 4/10, Part 5/10, Part 6/10, Part 7/10, Part 8/10, Part 9/10, Part 10/10

_________________________________________________________________

Game 5, 2 juin 1993, Madison Square Garden


(Full Game)

liens youtube : Part 1/12, Part 2/12, Part 3/12, Part 4/12, Part 5/12, Part 6/12, Part 7/12, Part 8/12, Part 9/12, Part 10/12, Part 11/12, Part 12/12

_________________________________________________________________

Game 6, 4 juin 1993, Chicago Stadium



liens youtube : Part 1/11, Part 2/11, Part 3/11, Part 4/11, Part 5/11, Part 6/11, Part 7/11, Part 8/11, Part 9/11, Part 10/11, Part 11/11

_________________________________________________________________


Articles sur la série

- 24 mai 1993 - Round 1 ges to ispired Starks and game 1 goes to Knicks (NY times)
- 24 mai 1993 - Pippen tells critics he played his role (NY times)
- 24 mai 1993 - Pride of New York; At long last, Knicks are back (NY times)
- 24 mai 1993 - Winning ones you're supposed to win (NY times)
- 26 mai 1993 - Knicks head to second city with second victory (NY times)
- 26 mai 1993 - Pippen's ejection put Bulls on the spot (NY times)
- 26 mai 1993 - Ewing isn't worried about MVP (NY times)
- 30 mai 1993 - Bulls make a statement by routing Knicks (NY times)
- 30 mai 1993 - Bulls find a team beneath the whine (NY times)
- 30 mai 1993 - Two slaps by Starks get him the thumb (NY times)
- 1er juin 1993 - All Jordan, all even : Chicago takes game 4 (NY times)
- 1er juin 1993 - Today the questions are about the Knicks (NY times)
- 1er juin 1993 - Today the questions are about the Knicks (NY times)
- 1er juin 1993 - The Knicks just needed to reach for it (NY times)
- 1er juin 1993 - Grim reaper cuts down the Knicks (NY times)
- 3 juin 1993 - 1 play. 4 lost chances. Knicks 1 step from exit. (NY times)
- 3 juin 1993 - Jordan's second half speaks volumes (NY times)
- 3 juin 1993 - Smith goes up, but only Knicks drop (NY times)
- 5 juin 1993 - Bulls snatch 4th straight to earn shot at 3d title (NY times)
- 5 juin 1993 - Knicks sent home for good (NY times)
- 5 juin 1993 - The whole world was in his hand (NY times)
- 5 juin 1993 - A testing and tiring two-week marathon for Jordan (NY times)
Philly thing
Sayonara
(Reconnu)
Répondre – Profil
J'en parlais le mois dernier dans le topic de Pat Ewing, je pense que les Knicks ont déconné à l'intersaison 92. En laissant partir McDaniel (libre) et Mark Jackson (trade), ils se sont amputé d'un bras. NY était peut être la seule équipe à pouvoir se targuer d'être capable de ralentir MJ ET Pippen. Limiter Jordan à 32 points sur 26 shots dans la série est une belle prouesse mais à côté de ça, Pippen s'est promené, en dehors du game 4 où il passe au travers mais juste au moment où...Jordan fait péter l'une de ses plus belles perfs en playoffs.

De plus, quand on voit la façon dont s'est déroulé la série, avoir Jackson à la mène à la place de Rivers aurait peut être pu permettre aux Knicks de moins souffrir face à la presse des Bulls.

Mais peu importe au final, puisque cette série est superbe. Beaucoup d'engagement, des sales coups à foison, des actions de génie, des réactions d'orgueil et du trash talk (l'altercation entre Jordan et Starks vers la fin du match 4, le châtiment du maître dans le match suivant, ect). Du basket comme je l'aime.
i33

(Mythe)
Répondre – Profil
Après la série de 1992 devenue culte, Bulls et Knicks se retrouvent en finale de conférence des PO 93. Cette fois, l'équipe de Pat Riley a l'avantage du terrain. Chicago a expédié les 2 premiers tours (3-0 contre Atlanta puis 4-0 contre Cleveland) et malgré les 3 défaites concédées en 4 rencontres face aux Knicks durant la SR, les double-champions en titre restent les favoris de la série.
Mais en face, NY est sur de sa force. Ewing and Co' remportent les 2 premiers matches à la maison. A 50 secondes de la fin du G2, et alors que les Knicks mènent de 3 points, John Starks réussit un tomar aussi spectaculaire qu'étonnant en passant par dessus Horace Grant et... Michael Jordan. Un dunk étourdissant qui résume à lui seul le début de série : NY domine et on sent les Bulls au bord de la rupture.
Mais les double-champions en titre ne vont rien lâcher. MJ vit les moments les plus difficiles de sa carrière (10/27, 12/32 puis 3/18 lors des 3 premiers matches) mais il peut compter sur des coéquipiers qui prennent le relais, Scottie Pippe en tête. Chicago retrouve sa défense et corrige NY dans le G3 pour rappeler à tout le monde qu'ils ne sont pas morts. Dans le G4, Jordan redevient Superman et claque le record du plus grand nombre de points pour un adversaire des Knicks, dans un match de PO. A 2-2, la série retourne à NYC pour un 5ème match qui s'annonce explosif. En retard d'1 point à 20 secondes de la fin du match, les Knicks ont le shoot pour passer devant. Mais à l'issue d'une possession mal gérée, Charles Smith signe le highlight de sa carrière de la manière la plus malheureuse et dramatique qui soit : en bonne position sous le panier adverse, il rate 4 tirs de suite. Grant, Jordan puis Pippen 2 fois repoussent les tentatives du New Yorkais et les Bulls retournent à la maison en bonne position. Dans le G6, Chicago fait le taf et empoche une 4ème victoire consécutive qui les envoie en finale NBA, défier les Phoenix Suns.
Répondre

 Sujet précédent < PO 1994 - 2nd round : New York Knicks vs...
 Sujet suivant > PO 2000 - Conference Finals : Los Angele...
Messages par page
Dernier en 1er en dernier
  Aller en haut de page

Nouveaux messages depuis votre dernière visite : ()